RIEN
2010.

“Il est plus difficile de rester tranquillement debout que de bouger”, écrivait Moshe Feldenkrais. Et en effet, en considérant des moments où en apparence il ne se passe rien, je me suis sentie comme la première fois où j’ai regardé à travers un microscope et découvert l’existence de tellement de choses qui m’étaient restées jusqu’alors invisibles.
Rien n’est plus rien, surtout dès lors que la recherche « du rien » devient un fil conducteur pour des interprètes sur scène. Dans ce projet, le « rien » caractérise pour le danseur un état corporel duquel peut naître à tout moment le mouvement, ce mouvement puissant et vrai qui peut toujours se ramener au point de « qualité zéro » regagnant alors la plénitude, la densité, et la tension d’un « rien » en apparence banal et vide.
 
Irma Omerzo

CONCEPT ET CHORÉGRAPHIE
Irma Omerzo
 
SUR SCÈNE
Koautorice pokreta i interpretatorice:
Sonja Pregrad, Zrinka Šimičić i Zrinka Užbinec
Violončelist:
Svebor Szekely
 
SCÉNOGRAPHIE
Lara Badurina i Irma Omerzo
 
LUMIÈRE
Zdenko Trandler
 
RÉALISATION GRAPHIQUE
Boris Greiner
 
PHOTOGRAPHIE
Jasenko Rasol
 
PRODUCTION
MARMOT, 2010
 
COPRODUCTION
Centre Culturel Trešnjevka de Zagreb – Treps
 
SOUTIEN FINANCIER
Ministère de la Culture de la République de Croatie ; Office de la culture, de l’éducation et des sports de la Ville de Zagreb